Faits divers

L’origine reste un facteur déterminant pour expliquer les inégalités sur le marché du travail. C’est ce qui ressort du 3e Monitoring socio-économique, fruit d’une collaboration entre le SPF Emploi et Unia (ex-Centre pour l’égalité des chances et la lutte contre le racisme).

En 2014 (derniers chiffres recensés), le taux d’emploi (des 18-64 ans) s’élevait à 73 % pour la population d’origine belge, tandis que le taux d’emploi des personnes d’autres origines (hors UE) ne dépassait pas 46 %. La Belgique fait office de - très - mauvais élève à l’échelle européenne.

(...)