Faits divers Les suspects auraient considéré comme un sport le fait d’insulter, d’humilier ou de provoquer des détenus