Faits divers

Une demande de permis d'urbanisme qui fait débat dans le fief d'Olivier Maingain

WOLUWE-ST-LAMBERT C'est le genre de dossier que toute commune redoute. Hier soir, c'est le conseiller communal Alain De Plaen (CDH) qui interpellait le collège de Woluwe-Saint-Lambert au sujet d'une demande de permis d'urbanisme qui, selon lui, n'augure rien de bon. "Il s'agit de la démolition d'un immeuble pour une reconstruction à vocation scolaire demandée par Stichting Maharishi Global Financing Research, indique le conseiller communal. Il précise que cette fondation n'est autre qu'une émanation du Maharishi, une organisation "répertoriée comme secte tant par le Sénat de Belgique en 1995 que par l'Observatoire des Sectes en France", précise-t-il. Le projet est situé rue du Péage, dans le quartier d'entreprises et de logement qui jouxte l'autoroute de Liège, à Woluwe. Ce dossier passera aujourd'hui en commission de concertation.

Au cabinet du bourgmestre Olivier Maingain (FDF), on confirme les "soupçons" sur le caractère sectaire du demandeur en précisant que "la commune ne peut se prononcer que sur les aspects urbanistiques du projet". La prudence est donc de mise.

Au CDH, on a déjà fait des petites recherches. "La secte du Maharishi, plus connue sous le nom de Méditation Transcendantale, base sa "philosophie" sur le combat du stress - qui limiterait à 5 % l'utilisation de nos capacités intellectuelles, explique De Plaen. A noter et que son gourou aujourd'hui décédé était connu pour être le gourou des Beatles, mais en oubliant que ceux-ci s'en étaient détachés, après une proposition peu "hindoue" du yogi en question à une amie du groupe..."



© La Dernière Heure 2008