Faits divers Valérie, 26 ans, et Logan ont payé de leur vie la dangerosité d'une route

OTTIGNIES `62 jours d'espoirs et c'est fini´... Josiane Etienne n'a pas les mots pour exprimer sa douleur face à la mort de sa fille Valérie, 26 ans, qui n'a pas survécu à ses profondes blessures encourues dans un terrible accident de la route survenu le 23 août dernier sur la chaussée de Bruxelles à Limelette. `C'est une vie qui bascule pour moi. On m'a pris ma fille et mon petit-fils. Tout s'arrête´.

Valérie Etienne est décédée jeudi dernier à la clinique d'Ottignies. Elle a rejoint son petit Logan, 5 ans, tué sur le coup dans la collision qui s'est produite entre sa voiture et un poids lourd. Elle sera inhumée mardi prochain, à 10 h, à l'église du Petit-Ry à Céroux-Mousty.

Après l'accident auquel seule sa fillette de 3 ans a réchappé par miracle, Valérie avait été hospitalisée dans le coma. A l'issue de deux mois de lutte, entourée des siens, elle n'a pas pu vaincre le destin. Restent maintenant les souvenirs d'une jeune femme qui avait encore toute l'existence devant elle. Et que dire de Logan. Tous deux ont payé de leur vie la dangerosité d'un carrefour de la N.237, formé avec l'avenue Haulotte, où les accidents souvent mortels se multiplient sans qu'aucune autorité ne bouge.

Le jour du drame, les riverains avaient commenté très durement cette situation. `Combien de morts faudra-t-il encore pour que l'on prenne enfin une décision de sécurisation de l'endroit ?´, avaient-ils dit.

© La Dernière Heure 2002