Faits divers

La mère et le beau-père de l'enfant de six ans qui avait été enfermé sur un balcon à Saint-Josse le 26 décembre 2016 ont été condamnés vendredi à dix ans de prison ferme pour torture, traitement inhumain et dégradant et privations alimentaires. En première instance, ils avaient respectivement écopé de six ans ferme et de cinq avec sursis pour la moitié. L'arrestation immédiate du prévenu n'a pas été ordonnée. La mère se trouve elle en détention depuis les faits.

Le 26 décembre 2016, le couple avait appelé les secours car le fils de la prévenue était inconscient. Ils affirmaient que celui-ci avait fait une chute. L'enfant était en fait en état d'hypothermie et de malnutrition sévère après avoir été enfermé sur le balcon pendant 15 heures. Sa soeur jumelle présentait également des signes de maltraitance.

C.D., 21 ans, a reconnu que c'était lui qui avait infligé cette punition après avoir trouvé le jeune garçon en train de prendre de la nourriture dans la cuisine.

La mère, L.D., 31 ans, et lui s'étaient connus via internet et faisaient partie d'un groupe catholique extrêmement rigoriste. Le couple infligeait régulièrement des punitions aux enfants telles que des douches glacées ou des enfermements sur le balcon et les privait de nourriture.

La cour a souligné la personnalité perverse et manipulatrice de la mère des victimes, et, dans le chef du couple, l'extrême gravité des faits et la mise en danger de la vie des enfants.