Faits divers Le restaurateur Atilla Zorsu : "Je suis un dommage collatéral. J’ai été impacté. Je ne suis pas un magicien".

Le restaurateur Jacques Vanderbeck, qui a possédé une dizaine d’établissements sur Bruxelles, a chargé ses conseils de déposer plainte pour faux et usage de faux contre Atilla Zorsu, un neveu des frères Sabahattin et Spyragelos Beyaz, eux-mêmes dans le viseur de la justice pour avoir causé la faillite d’une douzaine de restaurants prestigieux, Brasserie Georges, Maison du Cygne, Chaloupe d’Or, Arènes de Bruxelles, Paon Royal, North Express, Pergola, Brasserie de l’Ommegang, etc.

Contacté dans le sud de la France, Jacques Vanderbeck a confirmé.

Outre le Manhattan Café sur le campus de l’UCL (Woluwé), Atilla Zorsu est également le gérant à Bierges (Wavre) du restaurant Eat It dont il a racheté les parts en 2015 à Jacques Vanderbeck. L’opération était accompagnée de conditions - constitution d’une garantie locative, paiement de loyers et remboursement par mensualités d’une partie des parts sociales - dont M. Vanderbeck affirme que M. Zorsu ne les remplit plus. À ce titre, Zorsu sera assigné au civil pour faire casser le bail du restaurant Eat It.

Ensuite, ajoute Jacques Vanderbeck, "des faux ont été commis. Je m’explique : pour garantir le crédit, j’ai conservé 100 % des parts sociales jusqu’au paiement intégral des mensualités prévu en 2020. Je suis ainsi resté le seul actionnaire de la société (qui chapeaute le restaurant Eat It), à charge de MM. Beyaz de nommer un gérant, et le choix s’est porté sur M. Zorsu. Seul actionnaire, j’étais censé être convoqué aux assemblées générales comme le prévoit le code des sociétés. Or malgré mon insistance et mes nombreuses demandes, je n’ai jamais eu accès aux comptes et les bilans ont été approuvés en mon absence, ce qui constitue un délit de faux et usage pour lequel je vous confirme que je dépose plainte pénale".

Bien que cité dans la débâcle du groupe Beyaz, le Eat It, qui fut fermé en février et mars, a pu rouvrir il y a trois semaines, avec neuf employés. Jacques Vanderbeck pense à eux : "Je déplore la situation précaire dans laquelle cette cession les a plongés. Certains travaillaient avec moi depuis de très nombreuses années. Et tout comme moi, ils y avaient cru." Le gérant actuel du Eat It et neveu des Beyaz, Atilla Zorsu, a été contacté : "On m’a forcé à fermer à cause des soucis qu’on a eus parce que je faisais partie du groupe Beyaz. J’ai été fermé trois semaines et demie. Vous savez, je ne suis pas magicien. Alors oui, on a été impactés et les loyers de janvier et février n’ont pas été payés. Je suis un dommage collatéral (de la débâcle du Groupe Beyaz). Mais le Eat It est rouvert. Les choses vont rentrer dans l’ordre. Le personnel, les fournisseurs, chacun sera payé. Si j’étais un mauvais payeur, je n’aurais pas tenu quinze ans dans la restauration."

Recontacté, le restaurateur Jacques Vanderbeck maintient qu’il dépose plainte au parquet pour faux et usage.