Faits divers Terrible collision due à la vitesse non loin du Stade du Standard

LIÈGE La nuit de samedi à dimanche, un accident d'une violence inouïe s'est produit en bordure de Meuse, sur le quai Vercour, à quelques centaines de mètres du Stade du Standard, à Liège-Sclessin. Il était 3 h 20 du matin, une heure à laquelle la circulation est plus que calme. Un camionneur de 45 ans, travaillant pour une firme de transports de Flémalle, circulait paisiblement sur le quai Vercour en direction de Liège quand il a vu arriver en face de lui, à très vive allure, une Porsche en perdition. «En toupie», a-t-il expliqué.

La voiture venait de déboucher du quai du Bac quand le conducteur en a perdu le contrôle. Elle a effectué plusieurs tête-à-queue, tournant aussi apparemment sur elle-même.

Le camionneur a aussitôt arrêté son poids lourd, manoeuvre vaine: la Porsche - probablement une 968- est venue de face s'encastrer contre le devant du camion.

Quand on sait que le moteur du poids lourd a reculé d'un mètre, on a une légère idée de la violence du choc!

La voiture a volé en éclats. Sous la force de l'inertie, elle a glissé le long du flanc droit du camion où elle s'est littéralement déchirée avant de s'arrêter près de l'arrière.

Un grutier de Ferblatil, du haut de son perchoir, témoin des faits, a aussitôt alerté ses collègues qui se sont précipités sur les lieux de l'accident.

Vaines tentatives!

Même si la Porsche commençait à lentement prendre feu, les ouvriers n'ont pas hésité à s'approcher et à réussir à extraire les deux occupants de l'habitacle.

Ils étaient dans un tel état que les intervenants comprirent immédiatement qu'ils avaient dégagé deux cadavres.

Le temps de déposer les corps à l'écart et de les recouvrir d'une bâche, l'essence enflammée atteignait le réservoir et la voiture explosait en flammes.

Les deux victimes sont Eric Perpète (28 ans), de Remicourt, et Grégory Ancia (21 ans), rue Bordelais, 202, à Tilleur/Saint-Nicolas, qui, semble-t-il, était passager. Mais disons tout de suite que, vu l'état de l'épave, il n'a pas encore été établi avec précision qui conduisait.

Pompiers et service de secours sont intervenus, toute circulation sur le quai restant impossible jusqu'à 8 h 30.

© La Dernière Heure 2003