Faits divers

Depuis une bonne semaine, la commune de Dilbeek et la police locale sont confrontées à un afflux de jeunes Bruxellois qui tentent de s'introduire dans une villa de la Lenniksebaan, indiquent vendredi plusieurs médias.

L'information a été confirmée par la police locale qui a procédé à plus de 80 interpellations tant judiciaires qu'administratives. Dans deux dossiers, une enquête judiciaire a été ouverte. Un dossier a fait l'objet d'une comparution immédiate et deux mineurs ont été placés à Everberg. Plusieurs dossiers font toujours l'objet d'une enquête. "Selon des auditions de jeunes, une rumeur circule et fait état de beaucoup d'argent caché dans la maison", explique Sophie Schuddinck, porte-parole de la police locale de Dilbeek. "Cette rumeur s'est tellement amplifiée qu'elle est devenue une légende urbaine".

Pour contrer ce phénomène inattendu, la police a renforcé la surveillance de la maison de jour comme de nuit. Elle a aussi reçu le soutien de la police fédérale et de zones de police proches. Le bourgmestre a aussi donné l'autorisation de mener des contrôles d'identité systématiques près de la villa.

"Nous sommes en concertation avec le propriétaire qui a été lui-même victime d'un vol avec violence dans la maison. Il ne se trouve plus dans cette habitation et a l'intention de la vider et de la démolir. Nous espérons résoudre rapidement ce phénomène", poursuit la porte-parole.