Faits divers

Il était aux alentours de 10 heures du matin lorsque deux individus ont réussi ce mercredi à s’introduire (sans commettre d’effraction) dans l’appartement d’une sexagénaire situé avenue Winston Churchill à Uccle.

Ils ont attaché la victime à son lit pour procéder à la fouille complète de son appartement mais pas seulement…

Selon les premiers éléments d’enquête, la dame aurait été droguée et également violée.

Trois heures plus tard, les deux bourreaux encagoulés ont pris la poudre d’escampette sans être en mesure d’emporter le coffre-fort de leur victime, n’ayant en effet pas réussi à l’arracher du mur…

Abandonnée les mains ligotées dans le dos, la sexagénaire est in fine parvenue à appeler avec son téléphone portable un(e) voisin(e) qui a aussitôt alerté la police.

Sur place, les policiers locaux n’ont eu d’autre choix que de défoncer sa porte blindée pour pouvoir la secourir.

Pour l’heure, la victime ne se souvient absolument de rien. Elle n’est en sus pas en mesure de livrer le modus operandi qui a permis de gagner sa confiance.

Son voisinage est quant à lui "choqué par cette extrême violence à l’encontre d’une personne âgée si charmante".

"Une enquête est en cours. C’est la section grand banditisme qui s’en occupe", confirme Anja Bijnens, porte-parole du parquet de Bruxelles.