Faits divers

La cour d'assises de Bruxelles a condamné, jeudi après-midi, Vincent De Bruycker et Denis Nikolovska à 24 ans de réclusion criminelle. 

Ils avaient été tous deux reconnus coupables mercredi soir d'avoir assassiné Xhuliano Brahimllari, un étudiant de 22 ans, et de l'avoir dépecé. Les deux jeunes hommes de 23 ans s'accusaient mutuellement d'être l'auteur des coups de machette qui ont entraîné le décès de leur ami Xhuliano, le 7 juin 2015, à Koekelberg. La cour d'assises de Bruxelles a prononcé une peine de 24 ans de prison pour chacun des deux coupables.

Un peu plus tôt dans la journée, l'avocat général Jean-Marie Mawet avait requis la réclusion à perpétuité à l'encontre des deux jeunes hommes jugés.

Mais le jury a tenu compte de deux circonstances atténuantes plaidées par les avocats de la défense: l'absence d'antécédents judiciaires et le jeune âgé des coupables.

Mercredi soir, le jury avait suivi en tout point la thèse de l'accusation et de la partie civile en reconnaissant les deux accusés coupables autant l'un que l'autre de l'assassinat de Xhuliano, peu importe lequel des deux avait donné le coup fatal.

Le 9 juin 2015, le tronc démembré d'un corps humain avait été découvert à la limite entre Jette et Wemmel, par des ouvriers communaux. Il s'agissait de Xhuliano Brahimllari, un étudiant de 22 ans, signalé disparu depuis plusieurs jours.

D'autres parties du corps de la victime avaient été découvertes ensuite à d'autres endroits.

L'enquête était remontée jusqu'à Vincent De Bruycker et Denis Nikolovska, des amis de la victime, à la suite d'une enquête de téléphonie. Ils avaient été arrêtés en juin et juillet 2015.

Selon l'enquête, les deux hommes avaient planifié plusieurs jours à l'avance de tuer Xhuliano Brahimllari puis de le dépecer, car ils avaient acheté notamment une machette, une scie sauteuse, une bâche et de la peinture pour repeindre l'appartement où a eu lieu le crime.

D'après les accusés, Xhuliano Brahimllari a été tué à coups de machette, dans l'appartement loué par Vincent De Bruycker, rue Léon Fourez à Koekelberg. Cet appartement servait aux deux accusés et à la victime de repaire pour leur trafic de cannabis. Ils y cultivaient de la marijuana, la vendaient puis se partageaient les bénéfices.

Mais Vincent De Bruycker et Denis Nikolovska s'accusaient mutuellement d'être l'auteur de ces coups mortels, commis le 7 juin 2015. Ils étaient néanmoins en aveu d'avoir dépecé le corps ensemble ensuite et de l'avoir éparpillé à différents endroits à Bruxelles et dans le Brabant flamand.