Faits divers Dans sa grande étude sur la récidive, Vias identifie "un noyau dur" de récidivistes contre qui la justice peine à agir.

Aucune étude belge si approfondie n’avait été réalisée sur le phénomène de la récidive au volant. Vias (ex-IBSR), auteur de ce travail détaillé, a accepté d’en livrer les résultats à la DH, en primeur. Ils permettent d’établir un profil type des récidivistes, ces personnes déjà condamnées pour des faits de roulage : leur métier, leur âge, leurs infractions et condamnations passées, pour mieux cerner et combattre ce phénomène. Car cette tendance à reproduire un acte délictueux peut servir d’élément pour identifier un certain groupe d’individus.

(...)