Faits divers Nicolas proposait des Porsche, des BMW X 5 à des prix défiant toute concurrence... mais elles n'existaient pas!

BRUXELLES L'escroquerie montée par Nicolas, 30 ans, était basée sur deux constats. Un: les délais de livraison de certains véhicules de luxe sont parfois longs. Deux: les amateurs de ce type de voitures sont impatients.

Et c'est ainsi que Nicolas a décidé de vendre ces voitures alors qu'il ne les possédait pas. Il passait des annonces pour des Porsche, des BMW X 5, des Mercedes dans des revues spécialisées. Le tout sous le couvert de la société Automobile Sport et Prestige. Les clients intéressés de- vaient verser un acompte de 1.000 à 2.500 euros, par un virement à la Western Union, à destination d'une adresse en Allemagne. L'acompte versé, le client espérait pouvoir rapidement conduire sa voiture... Les victimes attendent toujours!

C'est une des victimes, un ressortissant français lésé de 2.500 €, qui a déposé plainte. La section fraude de la police de Bruxelles-Capitale- Ixelles a été chargée du dossier. Les policiers sont rapidement remontés jusqu'au suspect, qui se faisait appeler Christophe Claret, mais également Chanay ou Cappeau. Comment l'ont-ils trouvé? Facile, l'escroc envoyait ses fax de confirmation depuis une librairie d'Ixelles. Une planque a été effectuée devant le commerce, Nicolas a été interpellé. Outre la première société, Nicholas V. a fait usage du nom de société de Tamer International SA au Luxembourg et à Molenbeek-St-Jean.

Des documents retrouvés dans sa mallette et à son domicile d'Ixelles ont fourni des renseignements utiles. Si bien qu'une seconde personne, Sandrine H., 21 ans, a également été arrêtée. Son rôle consistait à se rendre à la banque allemande où les acomptes étaient versés, et à retirer les sommes. Sans emploi, cette jeune femme habitant Uccle pouvait arrondir ses fins de mois puisque chaque trajet lui était payé 250 euros.

Toutes les personnes préjudiciées sont priées de prendre contact avec la section fraude de la police de Bruxelles-Capitale-Ixelles au 02/279.76.44.

© La Dernière Heure 2003