Faits divers Depuis des années, des vols mystérieux de laits corporels avaient lieu dans les pharmacies

Depuis des années, des vols de produits, toujours les mêmes, des soins corporels, se répètent dans les pharmacies en région bruxelloise, apparemment commis par un individu que seul cet article intéresse. Depuis 2009, plusieurs dizaines d’officines ont subi de semblables vols. À force, cela piquait la curiosité des pharmaciens : qui est ce voleur de laits corporels, et que fait cet homme de ces produits ? Pourquoi ceux-là et aucun autre ?

Fin du mystère. Un suspect a été identifié dans le cadre d’une enquête menée par la zone de police Bruxelles-Nord. Hier matin, le substitut Denis Goeman pouvait nous confirmer qu’un certain A. N. Z. a en effet été identifié. Selon nos informations, il s’agit d’un Angolais d’Etterbeek âgé de 46 ans. Quant au mobile qui semblait si mystérieux ? Pourquoi exclusivement des body lotions de marques bien précises ? Il s’agirait tout simplement de les revendre, à un bon prix, à des travailleuses du sexe.

C’est à la suite d’un énième vol commis dans la pharmacie située au n°193 de l’avenue du Diamant que la police a identifié le suspect. "En effet , soupire la pharmacienne , ce n’était pas la première fois que cette personne entrait dans la pharmacie. Il y a quelque temps, une cliente s’était courageusement lancée à sa poursuite, en rue, et l’homme avait restitué les produits. Il est donc revenu. Cette fois, c’est quand il est sorti sans n’avoir rien acheté que je me suis rendu compte qu’il avait à nouveau rempli ses poches."

La pharmacie "Diamant" dispose de caméras de qualité supérieure : les policiers ont identifié rapidement ce quadragénaire. La pharmacienne ajoute avoir appris des policiers que l’individu "venait de sortir de prison". On s’étonnait qu’aucun fait n’avait plus été signalé pendant tout un temps.

L’enquête se poursuit activement. Le parquet n’a pas saisi un juge d’instruction.

"Nous avons affaire à une personne qui ne change pas de modus operandi. Le suspect profite de la présence de plusieurs clients dans la pharmacie. Il ne dérobe en effet que des produits de soins pour le corps. Pour expliquer sa présence dans la pharmacie, il fait mine de demander un renseignement puis s’en va sans acheter", précise le porte-parole du parquet. L’enquête doit déterminer s’il s’agit du même homme depuis huit ans, ou non.