Faits divers L'usage de papiers falsifiés est passible de 5 à 10 ans de prison

BRUXELLES Il est possible d'acquérir un faux passeport sur Internet. Le site passports.netfirms.com, hébergé au Canada, propose la vente de faux passeports en provenance de différents pays. On y trouve un passeport belge pour 900 dollars.

Toutefois, la falsification et l'utilisation d'un faux passeport est punissable par la loi en Belgique. `C'est une infraction pénale passible d'une peine de 5 à 10 ans de prison, qu'on soit acheteur ou revendeur´, explique Me Alain Vergauwen. `Parmi les faux passeports, on compte ceux qui sont imités et ceux falsifiés, c'est-à-dire les originaux volés dont on a changé les données.´

Les autres passeports proposés sur le site sont dits de camouflage et proviennent de pays n'existant plus, comme par exemple du Zaïre, actuellement République démocratique du Congo. Dans certains cas, les personnes détentrices d'un tel passeport se protègent d'une éventuelle attaque terroriste ou encore d'un enlèvement. Cette pratique est légale au Canada et aux Etats-Unis.

Cependant, Internet n'est pas le seul moyen d'obtenir ces documents illégaux en Belgique.

Marc est actuellement dans l'attente d'un faux passeport pour pouvoir quitter le pays. Les filières sont multiples et relativement chères, puisqu'un passeport européen coûte en moyenne 1.000 euros. De plus, les services des douanes usent de nombreux subterfuges pour attraper les usurpateurs. `Ma cousine a été coincée à Zaventem avec un faux passeport à son arrivée d'Afrique. Les policiers lui ont bêtement demandé combien de boules avait l'Atomium, question à laquelle elle n'a pas su répondre, ce qui a attiré leur attention´, explique Marc.

Il n'est maintenant plus possible d'accéder au site, il vient de déménager. Interpol est sur l'affaire.

© La Dernière Heure 2003