Faits divers

Inculpations à la police par le juge Van Espen dans un dossier de 2,2 millions d’euros pour des dizaines de caméras

ANDERLECHT Arrivé en fin d’instruction, le juge d’instruction de Bruxelles, M. Van Espen, a réuni des éléments selon lesquels des malversations ont été commises dans le marché des caméras de surveillance achetées en 2002 à la société belge Sicom SA pour équiper la zone de police Midi dans les communes bruxelloises de Forest, Saint-Gilles et Anderlecht.

Selon nos infos, Jean-Claude Van Espen a inculpé un ou plusieurs hauts fonctionnaires liés à la zone Midi de faux, usage de faux et infractions à la loi sur les marchés publics.

Le parquet confirme que ce dossier, qualifié d’“énorme” par la porte-parole Mme Geneviève Seressia, “est en effet terminé” . Le juge l’a communiqué hier au parquet aux fins de l’analyser et prendre des réquisitions qui fixeront qui il entendra poursuivre au pénal. Le parquet parle d’un dossier “volumineux” qui sera étudié et dont les réquisitions seront prises néanmoins “dans les plus brefs délais”.

Quant aux fonctionnaires inculpés, le parquet refuse de communiquer. Auprès de sources dignes de foi, nous apprenons que le comptable spécial de la zone Midi a lui-même fait la démarche d’informer le commissaire Alphonse Peeters, chef de zone, de sa mise en inculpation que le juge lui a signifiée par un courrier daté du 12 mars.

Le comptable spécial est le dirigeant chargé seul et sous sa responsabilité d’encaisser toutes les recettes de l’autorité de police.

Toujours dans la zone Midi, le juge aurait inculpé un responsable dirigeant du service des marchés publics. Enfin, des informations ajoutent la mise en inculpation, toujours dans le dossier des caméras, d’un troisième haut fonctionnaire à la tête de la zone de police Midi, entre-temps éloigné de celle-ci.

La substitute Seressia : “Pour les inculpations, je ne confirme pas et ne démens pas.”

D’une valeur de 2,2 millions d’euros, le marché des caméras Sicom portait sur l’acquisition, l’installation et les services techniques de 68 caméras à Forest, Saint-Gilles et Anderlecht. Sicom International SA a été repris en 2008 par Fabricom GDF Suez.

En décembre 2011, la DH avait révélé déjà l’inculpation, pour corruption et toujours à la zone Midi, du commissaire divisionnaire Philippe Boucar et d’un responsable des achats d’équipements de police, Harry Vandeputte.

Le marché des caméras avait à l’époque été avalisé par le collège de police de la zone Midi, ce qui ne manque pas aussi de poser question. L’affaire qui date d’il y a dix ans est antérieure à l’arrivée de Gaëtan Van Goidsenhoven. En 2002, les bourgmestres concernés étaient feu Jacques Simonet, Corine De Permentier et Martine Wille, laquelle avait très vite senti l’oignon. Et le chef de zone de l’époque était le commissaire Gérald Noon.



© La Dernière Heure 2012