Actu 87 % des adolescents interrogés s’informent sur leur sexualité via des sites Web, modifiant ainsi leur vision du sexe