Monde En juin 2018, les femmes pourront conduire en Arabie Saoudite. Une décision prise il y a sept mois.

Le Washington Post s'est rendu à Riyad dans la capitale pour aller à la rencontre des premières "bikeuses" du pays lors de leur première leçon de conduite.

Dans une vidéo, la journaliste Loveday Morris a rencontré deux femmes qui passent actuellement leur permis moto: Leen Tinawi, 19 ans, Jordanienne qui est née et a grandi dans le pays et Hanan Abdulrahman, 31 ans, qui est la première Saoudienne à avoir entamé les démarches.


"Mes amis pensent que je suis folle", explique cette fan de sports extrêmes qui a appris informellement à conduire depuis l'âge de 14 ans grâce à son père. “Au début, je voulais essayer pour savoir ce qu'ils (les hommes) ressentaient quand ils pilotaient. Quand j'ai conduit la première fois, je me suis dit: [je me suis senti libre]."

Depuis l'arrivée au pouvoir du prince héritier Mohammed ben Salmane, le droit des femmes évolue un peu dans le pays. Malgré tout, la loi sur la ségrégation des sexes dans les espaces publics s’applique toujours. 

Les femmes doivent également avoir l'autorisation d'un homme pour travailler, sortir ou voir un médecin.