Monde D'après les faits relatés par nos confrères du Parisien , une "main courante" déposée dans un commissariat de la capitale française ferait état d'un "viol" sur une fillette, âgée de 4 ans, par trois de ses camarades, à la mi-septembre, au sein de la cour d'une école maternelle du 13e arrondissement.

D'après le témoignage de la personne qui s'est livrée à cette dénonciation, il apparaît que l'enfant aurait été pris à partie sous une structure de jeu. Et là, l'effroyable se serait produit: trois bambins auraient déshabillé la jeune victime afin de procéder à "une pénétration digitale" , explique le quotidien francilien. Toujours selon cette déposition, des faits comparables auraient déjà eu lieu lors de l'année scolaire précédente : la fillette aurait été victime de deux camarades à l'époque.

Depuis que les faits ont résonné sur la place publique en début de semaine, les membres de la communauté scolaire, et spécifiquement les parents d'élèves, se sont dits très choqués et une réunion avec la présence d'un pédopsychiatre s'organisera très prochainement. La directrice de l'établissement a conseillé aux parents de la victime de porter plainte.

Dans la foulée, la brigade des mineurs de Paris a été saisie de cette affaire de "viol en réunion".