Monde

Une équipe de la Direction indépendante d'enquête sur la police est sur le terrain

MARIKANA Des experts de la police des polices sud-africaine sont arrivés samedi matin à Marikana (nord-ouest), pour enquêter sur les circonstances exactes de la fusillade qui a fait 34 morts jeudi, tandis que les mineurs se rassemblaient dans le calme comme la veille à plusieurs centaines de mètres du lieu du drame.

"Une équipe de la Direction indépendante d'enquête sur la police est sur le terrain. L'enquête devra établir si l'action de la police était proportionnelle à la menace représentée par les mineurs", a indiqué cette unité spécialisée, dans un communiqué samedi.

Les lieux du massacre de jeudi étaient toujours sous le contrôle de la police, mais les véhicules blindés étaient nettement moins nombreux que vendredi.

Le porte-parole de la police, Dennis Adriao, a précisé que plusieurs enquêtes parallèles étaient en cours. Outre celle de la police des polices, une enquête interne a été ouverte.

Par ailleurs, le président Jacob Zuma a annoncé vendredi soir la création d'une commission d'enquête chargée de faire la lumière sur le massacre.
La police a donné vendredi un bilan de 34 morts, 78 blessés et 259 arrestations, alors que le principal syndicat de mineurs, le NUM, parlait de 36 tués.

Sur le terrain, les mineurs de Marikana se rassemblaient dans le calme, pour la deuxième journée consécutive après la fusillade. Comme la veille, nombre de mineurs portaient des bâtons de bois ou des barres de fer. Un hélicopère de la police survolait les environs.

© La Dernière Heure 2012