Monde

La chancelière allemande Angela Merkel a indiqué vendredi qu'elle espérait pouvoir former un nouveau gouvernement d'ici Pâques, à l'issue de négociations marathons conclues vendredi avec le parti social-démocrate SPD.

L'accord dégagé in extremis vendredi, du principe d'un gouvernement reconduisant l'alliance entre le bloc CDU/CSU et le SPD, n'est qu'un "premier pas, dans un long processus", a estimé Merkel, pour qui ces pourparlers prenaient la forme d'une "dernière chance". Il reste aux chrétiens démocrates et au SPD à débuter des discussions portant désormais sur un véritable accord de coalition. A plus long terme, de nombreuses problématiques devront également être envisagées non pas au niveau national mais européen, a prévenu Merkel, qui a souligné le besoin de solutions transnationales, notamment au sujet de l'environnement et des relations avec les Etats-Unis.