Monde

La jeune star, qu'on savait très affectée par le drame, n'avait encore jamais réagi publiquement.

C'était il y a bientôt un an, le 22 mai 2017, à l'Arena de Manchester : à la sortie d'un concert de la chanteuse de 24 ans Ariana Grande, icône de la nouvelle génération Disney, un kamikaze de l'Etat islamique se faisait sauter et tuait 22 personnes.

La chanteuse, quelques instants après, avait tweeté être "cassée" et se sentait "désolée du plus profond" du coeur. Certaines rumeurs, à l'époque, la disaient en pleine crise post-traumatique.

Une dizaine de jours plus tard, Grande organisait un concert de bienfaisance et avait performé aux côtés de Katy Pery, Miley Cyrus ou encore Justin Bieber, un événement sous haute sécurité.

Invitée dans le Late Show de Jimmy Fallon cette semaine, l'animateur satirique américain a terminé l'interview en revenant brièvement sur les événements. "Je voulais tellement te remercier... de venir ici, de rester forte, de continuer à nous divertir, de retourner à Manchester pour ce concert de bienfaisance."

L'idole des adolescents, visiblement touchée, a simplement remercié le présentateur. 

Jimmy Fallon a tenu à relire les extraits d'une publication sur les réseaux sociaux postée par la star il y a quelques temps. "Nous ne laisserons pas la haine vaincre, notre réponse à cette violence doit être de se soutenir, d'être tous ensemble, d'aimer davantage, de chanter plus fort."