Monde

Un sans-abri, présenté comme un héros pour avoir porté secours à des victimes de l'attentat de Manchester, a comparu mercredi devant la justice, accusé d'avoir volé les effets personnels de deux d'entre elles. 

Chris Parker, un sans domicile fixe de 33 ans, a plaidé non coupable des deux chefs d'inculpation devant une cour de Manchester (nord-ouest de l'Angleterre) et a été placé en détention provisoire jusqu'à sa prochaine comparution, le 13 septembre, a rapporté l'agence britannique Press Association.

M. Parker est soupçonné d'avoir volé le sac à main d'une femme qui avait été blessée et dont la petite-fille de 14 ans avait été tuée dans l'attentat-suicide qui avait fait au total 22 morts le 22 mai à la Manchester Arena à l'issue du concert de la chanteuse américaine Ariana Grande.

Il doit également répondre du vol du téléphone portable d'une adolescente.

Chris Parker, qui se rendait régulièrement aux abords de la salle de concert pour faire la manche, avait été salué pour son courage après avoir raconté être venu en aide à des victimes le soir de l'attentat.

Une levée de fonds avait été organisée pour soutenir le sans-abri, qui avait permis de récolter plus de 50.000 livres (environ 55.000 euros), une somme qui ne lui avait pas encore été remise.

Fermée depuis l'attaque, la Manchester Arena a par ailleurs annoncé sa réouverture le 9 septembre avec un concert de charité dont les profits serviront à financer un mémorial en hommage aux victimes.