Monde

Washington n'est en rien impliqué dans l'incident survenu à Caracas samedi et dénoncé par le président vénézuélien Nicolas Maduro comme une tentative d'"assassinat", a affirmé dimanche le conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump, John Bolton. "Je peux dire catégoriquement qu'il n'y a eu absolument aucune participation du gouvernement américain là-dedans", a-t-il déclaré sur la chaîne Fox.

Nicolas Maduro a accusé son homologue colombien Juan Manuel Santos ainsi que des "financiers" non identifiés aux Etats-Unis, d'être à l'origine de l'attaque. D'autres responsables du pays ont accusé l'opposition.

"Si le gouvernement vénézuélien dispose de solides informations qu'ils veulent nous soumettre et qui montreraient une possible atteinte au droit pénal américain, nous les observerons sérieusement mais en attendant, nous devrions vraiment nous concentrer sur la corruption et l'oppression du régime au Venezuela", a ajouté John Bolton.

L'incident de samedi pourrait avoir été provoqué par "beaucoup de choses, comme un prétexte monté par le régime lui-même ou quelque chose d'autre", a-t-il assuré.

Evoquant les accusations lancées par Nicolas Maduro, "il s'agit de choses qu'il a déjà dites auparavant et il faut les prendre pour ce qu'elles valent".

M. Maduro a affirmé avoir échappé samedi à une tentative d'"assassinat" commis avec des drones chargés d'explosifs pendant qu'il prononçait un discours lors d'une cérémonie militaire à Caracas.

Des images télévisées diffusées en direct du rassemblement montrent le chef d'Etat désorienté après le retentissement d'une détonation.