Monde

Julian Cadman, le petit garçon de 7 ans, porté disparu depuis l'attentat sur les Ramblas de Barcelone jeudi soir, est décédé, indique dimanche l'association SOS Desaparecidos (SOS disparus) sur son compte Twitter.

La famille de Julian lui a confirmé qu'il faisait partie des personnes tuées lors de l'attaque meurtrière à la camionnette-bélier, qui a fait 13 morts et plus d'une centaine de blessés. L'information est également confirmée par la police catalane ainsi que la protection civile. "La famille de Julian Cadman nous a communiqué qu'il fait malheureusement partie des victimes de l'attentat de Barcelone", indique l'association sur le réseau social. "Dans ce moment injuste et douloureux, nous partageons la douleur de la famille et des proches de Julian. Repose en paix."

Sa famille a également confirmé sa mort dans un communiqué. "Julian nous a tristement été arraché. Il était si énergique, drôle et taquin, nous donnait toujours le sourire", écrivent ses proches.

La police et la protection civile catalanes confirment aussi la mort d'un mineur australien, avec la double nationalité britannique.

Julian Alessandro Cadman se trouvait sur les Ramblas avec sa mère jeudi quand une camionnette a foncé dans la foule, un attentat ensuite revendiqué par le groupe djihadiste Etat islamique (EI).

La photo du petit Julian Cadman a rapidement fait le tour du monde sur les réseaux sociaux après que son grand-père Tony avait lancé un appel depuis l'Australie, où Julian résidait avec sa famille. "Si vous avez de la famille ou des amis à Barcelone, partagez s'il vous plaît", implorait-il, avec en illustration une photo du bambin souriant en pull vert. Sa mère avait été hospitalisée dans un état grave.

Par ailleurs, les services d'urgence ont confirmé sur Twitter l'identification à l'aide de tests ADN, parmi les 14 morts du double attentat à Barcelone et Cambrils, de deux autres personnes, de nationalité italienne et belge, sans donner davantage de détails.

Cela porte à 12 le nombre de victimes formellement identifiées et communiquées aux familles par les services d'urgence. Quatre sont de nationalité espagnole, deux portugaises, deux italiennes, une américaine, une hispano-argentine, une belge et une australo-britannique. Les services d'urgence ont précisé qu'un enfant de trois ans se trouvait parmi les victimes espagnoles.

Parmi les 126 blessés lors du double attentat, 51 étaient toujours hospitalisées dimanche, selon le dernier bilan du gouvernement régional, dont 10 dans un état "critique" et 13 dans un état "grave".