Monde

La police a déployé samedi après-midi "un grand dispositif policier" dans la région de Catalogne, dans le nord-est de l'Espagne, où est toujours recherché un membre présumé de la cellule jihadiste ayant commis les attentats de Barcelone et Cambrils. "Grand dispositif policier sur tout le territoire", a annoncé sur son compte Twitter la police régionale de Catalogne, en demandant aux citoyens de ne pas diffuser d'informations sur ces contrôles policier en cours sur les routes, pour raisons de sécurité.

Une porte-parole de la police catalane a indiqué à l'AFP que le dispositif était lié aux attentats qui ont causé la mort de 14 personnes, sans vouloir divulguer davantage d'informations.

Le groupe Etat islamique (EI) a revendiqué l'attentat à la camionnette-bélier de jeudi après-midi sur les Ramblas de Barcelone - dont le bilan est de 13 morts et de plus de 120 blessés - et celui de Cambrils (à un peu plus de 100 km de Barcelone), qui a fait un mort et six blessés, dans la nuit de jeudi à vendredi.

A Cambrils, cinq assaillants avaient été tués par la police.

Les enquêteurs recherchent toujours Younès Abouyaaqoub, un Marocain de 22 ans qui, selon les médias espagnols, serait le conducteur de la camionnette qui avait fauché les promeneurs sur les Ramblas de Barcelone.

La police estime que 12 membres pourraient avoir fait partie du groupe : le suspect toujours recherché, cinq hommes tués à Cambrils, quatre arrêtés et deux qui auraient trouvé la mort dans l'explosion mercredi d'une maison à Alcanar, à 200 km au sud de Barcelone.

Ils auraient préparé à Alcanar des explosifs destinés à des attentats de grande envergure, selon les premiers éléments de l'enquête diffusés à la presse.


La Kangoo signalée à la police française retrouvée en Espagne

La voiture Kangoo blanche signalée à la police française à la suite des attentats commis jeudi à Barcelone et Cambrils (nord-ouest de l'Espagne) a été retrouvée en Espagne, rapportent samedi plusieurs médias français, alors que l'un des douze suspects toujours en fuite, Younès Abouyaaqoub, un Marocain de 22 ans, est activement recherché. Les autorités craignaient que cette voiture suspecte ait traversé la frontière.

Mais la Kangoo blanche a été retrouvée samedi en Espagne, ont indiqué la chaîne de télévision France 2 et franceinfo, citant, sans autre précision, une source policière.

Vendredi, la police espagnole avait transmis le signalement de cet utilitaire Renault de location à tous les services français pour tenter d'interpeller son conducteur et d'éventuels passagers.

Les autorités espagnoles estimaient que cette voiture était liée aux attentats et avaient émis l'hypothèse qu'elle se soit dirigée vers la France, même si rien n'indiquait que c'était bien le cas, précisait samedi matin une source policière à franceinfo.

Par ailleurs, la traque du conducteur de la camionnette qui a foncé sur des piétons jeudi à Barcelone se poursuivait samedi. La police juge de plus en plus improbable qu'il soit au nombre des cinq suspects tués quelques heures plus tard par la police lors d'une attaque similaire dans la station balnéaire de Cambrils.

L'homme a pris la fuite à pied après avoir abandonné sa fourgonnette à Barcelone. Il n'a pas encore été identifié par les enquêteurs. Il pourrait s'agir de Younès Abouyaaqoub, un Marocain de 22 ans.