Monde

Au moins 160 détenus se sont évadés dans la nuit de samedi à dimanche à la faveur de l'attaque de leur prison dans la région anglophone du Nord-Ouest par des hommes armés, a appris l'AFP de sources officielles. 

"Plus de 160 prisonniers de la prison de Ndop (Nord-Ouest) se sont enfuis" après l'attaque du pénitencier où ils se trouvaient qui a été incendié par un groupe armé, a affirmé une source proche des autorités régionales.

L'attaque a été confirmée par la radio d'Etat CRTV.

L'attaque par "un groupe d'assaillants" s'est "soldée par l'évasion de la majorité des 163 détenus" de le prison, selon la CRTV. Le groupe était constitué d'"une cinquantaine de personnes", a déclaré à la radio William Benoît Emvoutu Mbita, préfet du département du Ngoketunjia où se trouve Ndop.

Les détenus "qui reviennent volontairement" seront transférés à la prison de Bamenda, le chef-lieu de la région, selon le préfet qui a ajouté que des opérations étaient en cours pour retrouver les évadés.