Monde Ce jeudi à Créteil, Booba et Kaaris entamaient le procès de l'affaire de la rixe survenue le 1er août à l'aéroport d'Orly.


Certains fans ont fait le déplacement. Ils avaient des t-shirt avec un message clair: 
© AFP

Booba est entré vers 13h accompagné de sa manageuse et de son avocat, soit dix minutes plus tôt que Kaaris. Un premier regard houleux a été jeté entre les deux hommes. 



Le procès a débuté vers 13h50. Mais 20 minutes plus tard, c'était déjà la première interruption. Le tribunal avait besoin d'un interprète en langue créole-haïtien en anglais. L'un des proches de Booba doit en bénéficier. 

L'audience a repris vers 14h45. A peine 7 minutes plus tard, il avait déjà été interrompu. Le traducteur requis en urgence ne maîtrisait pas assez l'anglais juridique.

A 15h10, un autre interprête est arrivé. Le procès a repris et compte déjà deux heures de retard. 

A 16h, alors que le procès a connu un bon déroulement, le parquet ne s'était toujours pas prononcé.

L'audience a une nouvelle fois été suspendue à 16h35. Le parquet va se prononcer sur les demandes de nullité déposées par la défense de Booba et Kaaris. Le procureur s'est prononcé en défaveur de cette proposition. 


Revivez la bagarre entre les deux rappeurs:
© AFP