Monde Point de vue publie une interview de Brigitte Macron sur sa nouvelle vie.

Depuis l’élection d’Emmanuel Macron, son épouse Brigitte prend son rôle de Première dame très au sérieux.

Après s’être confiée une première fois dans Elle, l’ancienne professeur de français a accepté de répondre aux questions de l’historienne Joëlle Chevé pour son livre L’Élysée au féminin - Entre devoir, pouvoir et désespoir, attendu le 11 octobre aux éditions du Rocher. Le magazine Point de vue publie cette interview passionnante.

Brigitte Macron revient sur son "statut" de Première dame, désormais encadré, et c’est une première, par une "charte de transparence" : "Les Français doivent savoir ce que je fais, comment je le fais et avec quels moyens, dit-elle. Je me suis mise au travail - bénévolement bien entendu - dès notre arrivée à l’Élysée. Je travaille en équipe avec le cabinet du président. […] Notre fonctionnement au quotidien n’est ni autonome ni indépendant de l’organisation constituée autour du président et rien n’est fait sans son aval", précise-t-elle.

Malgré la pression , les critiques et les attaques, "c’est le couple que nous formons qui nous protège. Notre union et le bonheur que nous avons d’être et d’agir ensemble sont notre force. Mon époux dit souvent que pour être efficace, il faut être heureux, et j’ai un certain talent pour le bonheur. Pour le bonheur et pour la liberté."

Brigitte Macron revient sur le choix de son couple de s’installer à l’Élysée, ce que n’avaient pas fait Nicolas Sarkozy et Carla Bruni-Sarkozy, ni François Hollande et Valérie Trierweiler, sa compagne à l’époque.

Pour Brigitte Macron, ce choix fut vite fait "pour pouvoir être le plus souvent possible ensemble" : "Cela nous permet de nous voir dans la journée, entre deux rendez-vous, et d’être ensemble pour dîner presque tous les soirs, lorsque nous n’avons pas d’obligations particulières."