Monde Invitée du samedi de LaLibre.be, la journaliste Christine Clerc évoque ses souvenirs personnels avec ces hommes de pouvoir et dessine des portraits sans concession.

Le titre de votre livre - J’ai vu cinq présidents faire naufrage. 20 ans pour être élu, 2 ans pour échouer - est un constat particulièrement dur. Vous pensez vraiment qu’ils ont tous lamentablement échoué à l’Elysée ?

"Tous les Français attendaient d’eux qu’ils réduisent le chômage. Or, ce principal problème de la France n’a jamais cessé d’augmenter. C’est le signe d’une impuissance politique car, même si tout n’est pas de leur faute (crises financières, choc pétrolier, mondialisation…), ils ont tous fait campagne sur l’inversion de cette tendance. En Mai’68, il y avait déjà plus de 300.000 chômeurs, c’était déjà un drame alors qu’on dénombre 6 millions de chômeurs en 2017. Mais il y a d’autres domaines d’action… Ils n’ont pas tous exercé la fonction avec la même dignité, ni avec la même stature sur la scène internationale. Chirac était particulièrement courageux de s’opposer à la guerre en Irak. On a vu Sarkozy en prise avec une crise financière mondiale de premier ordre. Ils ont tous eu leurs moments de bravoure et de sympathie avec le peuple. Mais le chômage est à la racine de tous nos maux. Là, ils ont successivement échoué. Mitterrand et Chirac ont tourné le dos à la politique pour laquelle ils étaient élus après deux ans de pouvoir."

Sur le plan personnel, quel président vous a le plus impressionnée ?

[...]

Découvrez la suite de cet article dans notre Edition Abonnés. Si vous n'êtes pas encore inscrit, découvrez nos offres et nos tarifs ci-dessous.