Congo: un nouveau gouvernement sans grandes "stars"

Publié le - Mis à jour le

Monde

La nouvelle équipe du Premier ministre compte 36 membres contre 46 dans le précédent gouvernement.

KINSHASA Cinq mois après les élections de fin 2011, la République démocratique du Congo a enfin son nouveau gouvernement, nommé samedi par le président Joseph Kabila qui a choisi une équipe resserrée, peu politique, avec quelques sortants et où le Premier ministre garde la main sur les Finances.

Annoncée samedi soir à la télévision nationale, la nouvelle équipe du Premier ministre Augustin Matata Ponyo, nommé le 18 avril, compte 36 membres (2 vices-Premiers ministres, 25 ministres, un ministre délégué et 8 vices-ministres) contre 46 dans le précédent gouvernement.

Peu de poids lourds de la politique congolaise figurent dans cet exécutif composé à l'image du technocrate Matata Ponyo, 47 ans, ministre des Finances sortant.

Un professeur d'économie, Daniel Mukoko Samba, directeur de cabinet adjoint du Premier ministre sortant, hérite du Budget avec rang de vice-Premier ministre, tout comme le ministre de la Défense, Alexandre Lubal Tamu, peu connu.

Le Premier ministre garde la main sur les Finances, avec un ministre délégué, Patrice Kitebi, membre de son cabinet dans le précédent gouvernement.

Six ministres sortants gardent ou occupent un nouveau portefeuille: Lambert Mende (Médias), Martin Kabwelulu (Mines), Raymond Tshibanda, (Affaires étrangères), Richard Muyej (Intérieur), Fridolin Kasweshi (Aménagement du territoire) et Justin Kalumba (Transports).

Plusieurs ministères ont été fusionnés: Sport et Culture, Affaires étrangères et Coopération, Industrie et PME, Infrastructures et Aménagement du territoire/urbanisme/habitant, Médias et Relation avec le Parlement...

Les femmes occupent cinq postes (ministre ou vice-ministre), dont celui de la Justice et des Droits humains, qui revient à l'avocate Wivine Mumba Matipa.
La formation du nouveau gouvernement vient clore une longue période d'incertitude après les élections présidentielle et législatives contestées du 28 novembre 2011, remportées par le président sortant Kabila et sa majorité.

© La Dernière Heure 2012

Publicité clickBoxBanner