Monde

Mariano Rajoy, président du gouvernement espagnol, a déclaré que huit Français avaient péri dans l'accident.

Mariano Rajoy, président du gouvernement espagnol, a déclaré que huit Français avaient péri dans l'accident. "Il semble qu'il y a deux personnes qui sont décédées qui sont de nationalité grecque et huit Français", a déclaré Mariano Rajoy, interrogé en direct sur la chaîne privée Telecinco, en détaillant le bilan de dix morts dans cet accident, dont on ignorait jusque-là les nationalités.

"Jean-Yves Le Drian adresse ses plus sincères condoléances aux proches des victimes et exprime sa compassion aux blessés", explique de son côté le ministre français de la Défense dans un communiqué. Le ministre se rendra sur place mardi après-midi. "Nous comptons plusieurs disparus et sommes en train de vérifier leur sort", a indiqué pour sa part le ministère de la Défense à Paris, avant de confirmer l'information.

Selon l'état-major italien, parmi les blessés figurent neuf Italiens, dont seulement deux sont grièvement touchés. Le ministère de la Défense espagnol n'a cependant confirmé aucune nationalité. Selon le porte-parole du ministère espagnol de la Défense, parmi les personnes blessées lors de cet accident survenu vers 15h30 locales (même HB) sur la base de Los Llanos dans la province d'Albacete (sud-est) sept sont très grièvement touchées.

La Belgique participe régulièrement à ce programme d'entraînement sur cette base, où trois membres de l'armée belge sont stationnés en permanence. Ils sont indemnes, a précisé à l'Agence Belga une porte-parole de la Défense, Sonia Van Loo. Elle a ajouté qu'il n'y avait pas de matériel belge touché.

Un simple exercice

Le crash au décollage d'un avion de combat grec de type F-16, lundi après-midi dans le sud-est de l'Espagne, a fait dix morts et 13 blessés, a-t-on appris auprès d'un porte-parole du ministère de la Défense espagnol.

"Pour le moment nous avons dix personnes mortes et 13 blessées", a déclaré ce porte-parole en précisant que parmi les personnes blessées lors de cet accident survenu sur la base de Los Llanos dans la province d'Albacete (sud-est) sept sont très grièvement touchées.

Cinq autres se trouvaient lundi vers 18h00 GMT dans un état grave tandis qu'une a déjà pu quitter l'établissement où elle était soignée, a indiqué le porte-parole, qui n'était pas en mesure de préciser la nationalité des victimes.

L'avion de combat de la force aérienne grecque devait effectuer des manoeuvres dans le cadre d'un entrainement organisé par l'OTAN, le Tactical leadership Programme (TLP), et s'est écrasé au décollage, selon un communiqué diffusé plus tôt par le ministère de la Défense.

Il s'est apparemment écrasé sur le tarmac, heurtant d'autre aéronefs et tuant d'autres personnes qui s'y trouvaient. Lundi après-midi des chaînes de télévision espagnoles ont diffusé quelques secondes d'images où on aperçoit un avion en feu, d'où s'échappent d'importantes volutes de fumée noire.

Les équipes de secours ont dû venir à bout de l'incendie entraîné par le crash sur l'aire de stationnement avant de pouvoir déterminer le nombre de victimes.