Monde

Des tunnels de "Mission Impossible 5" ont été détournés en caches de drogue.

La police marocaine a arrêté à Marrakech 13 personnes accusées d'avoir mis à profit un réseau de tunnels abandonnés après le tournage du film "Mission Impossible 5" pour y dissimuler de la drogue, a rapporté mardi un média marocain.

La "dangereuse bande organisée", dont la moyenne d'âge est comprise entre 20 et 30 ans, a été arrêtée la semaine dernière après "une forte résistance", écrit le quotidien Al-Massae. Son chef était "activement recherché" et ses membres faisaient l'objet de "plus de 20 avis de recherche".

Selon le journal, les autorités ont découvert à cette occasion une cache "de drogue, d'objets volés et d'armes blanches importées de l'étranger", dissimulés dans les tunnels creusés pour les besoins du tournage du film "Mission Impossible 5".

Les quantités saisies ne sont pas précisées. Al Massae affirme en revanche que les armes étaient utilisées pour des "vols" et "cambriolages".

Le Maroc a abrité l'année dernière une partie du tournage du blockbuster américain, principalement à Marrakech (sud).

La police marocaine procède régulièrement au démantèlement de réseaux spécialisés dans le trafic de drogue, principalement de cannabis, dont le pays est un des principaux producteurs dans le monde.

Les trafiquants ont parfois recours à des méthodes de dissimulation originales. En 2009, la police avait arrêté à Marrakech une touriste roumaine qui avait dissimulé plus de six kilos de résine de cannabis dans une douzaine de babouches.