Monde Le ministre wallon de l'Environnement dit comprendre la déception de Nicolas Hulot. "Mais en Belgique, quand on formule des demandes non-négociables, on n'obtient rien du tout. Depuis 10 ans, on a franchi des étapes importanres."

A l'inverse,son prédécesseur, Philippe Henry (Ecolo), constate "une résistance générale au changement, notamment du monde politique". (...)