Monde

Des appels par téléphone satellite attribués par la marine au sous-marin disparu depuis mercredi ont été reçus par des bases navales d'Argentine, a annoncé samedi le ministère argentin de la Défense.

Le contact n'a pas pu être établi, dit le communiqué de presse, et "on travaille pour localiser précisément l'émetteur".

L'existence de ces appels "indiquerait que l'équipage essaie de rétablir le contact", précise le ministère.

Les recherches ont jusqu'ici été compliquées par la faible visibilité, due au mauvais temps dans la zone où le sous-marin a été localisé pour la dernière fois mercredi, à 430 kilomètres des côtes de la Patagonie et de la péninsule de Valdés.

"Les appels, d'une durée de 4 à 36 secondes, ont été reçus entre 10h52 et 15h42 (13h52 et 15h52 GMT) dans diverses bases de la marine, mais la communication n'a pas pu être établie", a indiqué le ministère.

La marine essaie désormais de "déterminer précisément d'où ont été émis les appels, devant la présomption qu'il pourrait s'agir du sous-marin qui a à son bord 44 membres d'équipage", a ajouté le ministère.