Monde

La Suède subit une catastrophe naturelle après l'autre. Le feu a désormais laissé place à l'eau. Mais après la chaleur torride de ces dernières semaines, des Suédois n’ont pas boudé leur plaisir de voir la gare d’Uppsala sous un nouveau jour.

Après le beau temps, la pluie. Et les feux de forêt laissent place à une véritable drache nationale. Uppsala, située dans une Suède frappée par de grands incendies, en fait les frais. Ce dimanche après-midi, la ville s’est retrouvée inondée en de multiples endroits, notamment à la gare.


Plusieurs voyageurs ont pu se plaindre de la situation. Trains retardés, de l’eau jusqu’aux genoux et des valises portées à la force des bras. Mais d’autres ont opté pour une autre perspective. Comment ne pas résister à un appel aussi rafraîchissant dans un endroit aussi insolite qu'une gare ? Les bouées ont donc volé la vedette aux parapluies. Palmes, masques de plongée et même tubas ont aussi été de sortie. De quoi rendre la scène quelque peu singulière.

« C'était vraiment le chaos »

La fête ne se sera pas éternisée. Le passage inondé a fini par être temporairement condamné. Vers 23 heures, un camion d’aspiration s’est chargé de faire régner à nouveau l’ordre. Les habitants n’ont donc pu profiter que brièvement de cette piscine improvisée. Le temps que la ville reprenne les choses en main.

Après des semaines sous un soleil digne de la Méditerranée, de nombreux autres soucis ont tourmenté la municipalité. L’hôpital universitaire a également été touché. Même chose pour un centre commercial du centre-ville. Et des dégâts sont à déplorer dans de nombreuses habitations.

« C'était vraiment le chaos. Il y a eu des inondations et des arbres sur les routes qui ont causé des embouteillages » explique l’attaché de presse de la police régionale à la télévision publique suédoise SVT.

Trop d’eau pour un terrain trop sec et bâti

Pourquoi une telle situation alors que la Suède est en manque d’eau ? Les coupables : des précipitations trop brutales et la sécheresse justement. En milieu urbain, les surfaces bétonnées empêchent l’eau de pénétrer dans le sol. Une averse éclair implique alors des quantités que les égouts ne peuvent supporter.

Mais ce qui est plus paradoxal, c’est qu’un sol trop sec ne permet pas non plus d’absorber efficacement l’eau. Rendu imperméable, les pluies ne peuvent plus s’y infiltrer. Le terrain acquiert alors les mêmes propriétés qu’un sol gelé. La combinaison des deux facteurs amène à une situation telle que celle d’Uppsala.

L’ambiance reste à la vigilance dans la région. Tout le Sud-Est de la Suède est encore en alerte pour de fortes pluies. Pendant ce temps-là, les températures restent elles aussi élevées. De quoi redonner aux habitants l’envie de retrouver la fraîcheur connue ce dimanche. Même si le décor ne sera probablement pas le même.