Monde Donald Trump et Kim Jong Un se sont rencontrés à l'hôtel Capella sur l'île de Sentosa à Singapour pour leur sommet historique. Hautement symbolique, cette rencontre semblait pourtant inimaginable après des décennies de tensions.

"Nous avons eu une réunion très intéressante, c'était formidable" a souligné le président américain au sortir du déjeuner qu'il a partagé avec le leader nord-coréen.

C'était l'image attendue. Le président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong Un ont échangé leur première poignée de main, mardi peu après 9h (3h HB) à Singapour, marquant le début d'un sommet historique entre les deux dirigeants.

Il s'agit de la première poignée de main entre un dirigeant américain en exercice et un leader nord-coréen. Les deux hommes se sont salués devant une large rangée de drapeaux des deux pays avant de marcher ensemble sur un tapis rouge, échangeant quelques mots.

© AP
© AP

Digne "d'un film de science-fiction" selon le leader nord-coréen

Avant d'échanger en face-à-face en privé, Donald Trump a prédit "une relation formidable" avec le leader nord-coréen Kim Jong Un. Le leader nord-coréen a quant à lui déclaré: "Le chemin pour en arriver là n'a pas été facile". "Les anciennes pratiques et préjudices ont fonctionné contre nous, mais nous avons surmonté des obstacles et nous sommes ici aujourd'hui", a-t-il partagé.

Le dirigeant nord-coréen aurait également dit au président américain que "beaucoup penseront que ceci est une forme de fantaisie... d'un film de science-fiction."

© AP
© AP
C'est dans cette salle que se tient la rencontre entre les deux dirigeants. Donald Trump et Kim Jong Un se sont d'abord entretenus en tête-à-tête durant 45 minutes assistés de leur interprètes avant d'être rejoints par leurs délégations respectives pour des discussions élargies. 

Pour la rencontre bilatérale, Trump était accompagné par le secrétaire général de la présidence américaine John Kelly, le chef de diplomatie américaine Mike Pompeo ainsi que le conseiller à la sécurité nationale John Bolton. Trump a qualifié leur discussion de "très, très bonne".

La partie nord-coréeen réunissait Kim Yong-chol, bras droit du leader du régime isolé qui s'est rendu à Washington en début de mois pour préparer le sommet, Ri Yong-ho, le ministre des Affaires étrangères nord-coréen et son prédécesseur Ri Su-yong qui demeure un diplomate de haut rang.

La rencontre, qui prenait la forme d'un déjeuner de travail, visait à trouver un accord sur la dénucléarisation de la péninsule coréenne en échange d'un assouplissement des sanctions économiques et diplomatiques envers Pyongyang.

La signature d'un document "important", point d'orgue de la rencontre

Ils ont ensuite déjeuné dans l'hôtel de luxe de l'île de Sentosa, qui devrait se conclure par une conférence de presse du président américain. "Nous avons eu une réunion très intéressante, c'était formidable" a souligné le président américain au sortir du déjeuner qu'il a partagé avec le leader nord-coréen. "Nous allons maintenant aller signer", a-t-il ajouté, sans préciser exactement de quel type de document il s'agit.


En marge de cette signature, le président américain a annoncé que la dénucléarisation va commencer "très rapidement", Kim soulignant qu'"on a tourné la page du passé". Donald Trump a en outre invité son vis-à-vis à la Maison Blanche annonce l'AFP.

© AP

Malaise cardiaque du principal conseiller économique de Trump

A quelques minutes de son sommet historique avec Kim Jong Un, le président américain Donald Trump a annoncé dans un tweet que son principal conseiller économique avait été victime d'une crise cardiaque.

"Notre Grand Larry Kudlow, qui travaillait si dur sur le commerce et l'économie, vient d'avoir une crise cardiaque. Il se trouve maintenant au centre médical Walter Reed", près de Washington, a écrit M. Trump.