Monde Les Verts et Jospin se chamaillent

PARIS A quatre semaines du premier tour de la présidentielle, la campagne a été marquée ce week- end par une brusque tension entre Lionel Jospin et les Verts et par les menaces de Jean-Marie Le Pen à l'encontre de Jacques Chirac.
Le Premier ministre, candidat socialiste, et le candidat des Verts, Noël Mamère, se sont employés dimanche à calmer le jeu. Noël Mamère avait réagi avec colère à une interview du Premier ministre candidat socialiste publiée samedi dans quatre quotidiens régionaux et dans laquelle Lionel Jospin se disait hostile à la sortie du nucléaire prônée par les Verts.
`Cette déclaration est un véritable coup de poignard dans le dos. Elle prouve que, pour faire plaisir aux communistes et aux chevènementistes, Jospin cède sur le nucléaire. Dans ces conditions, je ne vois pas comment je pourrais appeler à voter pour lui au second tour´, avait déclaré Noël Mamère.
Le candidat des Verts a maintenu la pression dimanche tout en se montrant beaucoup moins offensif.

Le Pen contre Chirac

Onze petits candidats se sont par ailleurs dimanche rassemblés près du Conseil constitutionnel, à Paris, pour manifester contre la `sous-médiatisation´ qui leur interdit tout espoir de réunir les parrainages nécessaires.
Cette question des parrainages a surtout fourni à Jean-Marie Le Pen un nouveau cheval de bataille contre Jacques Chirac.
Le candidat du Front national d'extrême droite a donné samedi `deux ou trois jours´ au président sortant pour appeler les maires à lui accorder les 500 parrainages nécessaires à sa candidature à l'Elysée.
Il a prévenu Jacques Chirac qu'en cas de refus, ses partisans lui appliqueraient `l'impunité zéro´, tant lors du scrutin présidentiel que des législatives.