Monde

Plusieurs incendies d'ampleur se sont déclarés lundi dans le sud-est de la France, dans les départements du Var, du Vaucluse et des Alpes-Maritimes mais aussi en Haute-Corse.

La lutte contre les flammes, attisées par des vents forts, s'est poursuivie durant la nuit, et un risque "exceptionnel" d'incendie est toujours rapporté pour mardi dans certaines zones. Les sapeurs pompiers du Var avaient averti dimanche d'un risque exceptionnel d'incendies de forêt dans différents massifs du département le lendemain, concernant notamment toute la zone bordant la mer. L'accès du public aux massifs avait ainsi été interdit, par mesure de précaution. Dès le milieu de journée environ, les pompiers ont, malgré la vigilance accrue, rapporté des départs de feu successifs, sur les communes de Tourves, puis de Fréjus, à Six Fours, Saint-Julien, puis à La Croix-Valmer, à Saint-Tropez, à Artigues et à Hyères.

Si certains foyers ont pu être contrôlés par les hommes du feu, un vent fort a contribué à propager les flammes qui avaient pris en fin d'après-midi sur les collines de Cigaro, à La Croix-Valmer. Dans la soirée, elles avaient atteint Ramatuelle, ravageant le domaine de la Tourraque, selon le Var-matin, qui parle d'une "soirée d'enfer" sur la presqu'île de Saint-Tropez. Les images relayées sur les réseaux sociaux et dans les médias sont impressionnantes, les pompiers continuant d'être à pied d'oeuvre à la nuit tombée, face à des massifs rougeoyants, parfois assistés de gendarmes armés. En milieu de nuit, les incendies d'Artigues, dans une "zone très boisée et difficile d'accès" selon Var-matin, et de La Croix-Valmer faisaient encore rage, ayant dévasté plus de 300 hectares et entrainé coupures d'électricité et évacuations, selon les communes. Les pompiers du Var donnent pour instruction de "rester confinés et attendre les instructions des autorités sur place".


Dans le Vaucluse, un important départ de feu a été signalé dans le secteur de La Bastidonne, un village du parc naturel régional du Lubéron, vers 11h30, selon un communiqué de la préfecture. Plus de 600 sapeurs-pompiers ont été mobilisés pour maitriser les flammes, et le feu était en train de ralentir en osirée, mais 790 hectares avaient déjà été parcourus par le feu vers 21h45. Des habitants de Mirabeau, évacués de leur habitation, sont hébergés dans une salle de la mairie et dans des gîtes. Rafales de vent et risque "très sévère" sont cependant encore attendus mardi.

Dans les Alpes-Maritimes, les pompiers restaient actifs durant la nuit à Carros. Un feu de forret, qui semble de moindre ampleur, avait aussi démarré à Saint-Vallier de Thiey, dans une zone boisée difficile d'accès, selon le service d'incendie du département.

En Haute-Corse, dans le nord de l'île de Corse, pas moins de 1.500 hectares ont été parcourus par un incendie qui s'était déclaré lundi à la mi-journée à Olmeta-di-Tuda, rapportent les médias dont Europe 1. Corse-Matin indique durant la nuit que des habitations de Biguglia se retrouvent menacées par les flammes, le front de l'incendie se rapprochant des zones urbaines.

© PRINTSCREEN

© DR