Monde

Accusé par ses deux anciennes épouses de violences conjuguales (physiques et psychologiques), le secrétaire du personnel de la Maison Blanche, Rob Porter, a été poussé à la démission la semaine passée mais cette histoire a ébranlé l'entourage de Donald Trump. Le secrétaire général de la Maison Blanche, John Kelly, est en effet aujourd’hui soupçonné d’avoir été au courant de ce passé.

La première épouse de Rob Porter (Colbie Holderness) a décidé de sortir du bois après le témoignage de Kellyanne Conway, conseillère de Trump sur CNN : "J'ai rarement rencontré quelqu'un d'aussi fort avec d'excellents instincts, une loyauté et une intelligence", expliquait-elle à propos de Rob Porter.

Mme Holderness a donc décidé de témoigner dans les médias américains pour évoquer la situation de détresse dans laquelle ce dernier l'a plongée.

"Reconnaître et survivre à une relation abusive demande de la force. L'abus peut être terrifiant. Il peut fluctuer, rester sans violence pendant de longues périodes. Ce sont souvent les formes les plus subtiles d'abus qui infligent des dommages graves et persistants tout en rendant difficile la perception de la situation par la victime. Vivre dans la peur constante de la colère de Rob et la peur d'être soumis à ses tirades dégradantes pendant des années a ébranlé mon indépendance et mon estime personnelle. Il m'a fallu beaucoup de temps pour me rendre compte du poids que son comportement prenait sur moi", dit-elle dans un long témoignage.

Colbie Holderness explique qu'il n'est pas facile de raconter son histoire et notamment aux proches et à la police. "Parfois, les gens ne vous croient pas. Parfois, ils ont de la difficulté à vraiment comprendre ce que vous essayez de leur dire", martèle-t-elle.

Ce samedi, Donald Trump s'était exprimé dans un Tweet.


"Des gens voient leur vie détruite et brisée par de simples accusations. Certaines sont vraies et certaines sont fausses. Certaines sont vieilles et certaines sont récentes. Quelqu’un qui est faussement accusé ne peut pas s’en remettre, sa vie et sa carrière sont finies. Il n’existe donc plus de procédures équitables ?"

La veille il s'était dit "très triste" du départ de Porter qui "a fait du très bon travail lorsqu'il était à la Maison Blanche".

La seconde épouse de Porter avait quant à elle demandé sur CNN de "séparer le travail d'un homme de sa vie privée", Cette dernière avait elle aussi abordé le climat de "terreur permanente" qu'elle avait subi lorsqu'elle vivait avec Rob Porter.