Monde

Un bâtiment de l'entreprise de transport et logistique DHL, à l'aéroport de Schiphol aux Pays-Bas, a été évacué jeudi soir durant plusieurs heures en raison d'un paquet considéré comme suspect. 

Un chien entrainé à détecter des substances explosives avait réagi à la présence d'un paquet précis. Les services de déminage des forces de l'ordre ont été appelés sur place, mais n'ont finalement rien détecté de dangereux, a indiqué un porte-parole de la maréchaussée royale (Koninklijke Marechaussee).

Plusieurs dizaines de travailleurs de DHL avaient dû interrompre leur tâche et quitter le bâtiment. Mais peu avant minuit, il a été rendu à l'entreprise, sans qu'un élément nocif ait été trouvé.

"Quand un des chiens va s'asseoir, nous partons du principe qu'il a senti dans un paquet quelque chose qui ne devrait pas y être. Le protocole prévu est donc enclenché, avec l'évacuation d'un périmètre de 50 mètres autour", précise le porte-parole de la maréchaussée.