Monde La gare de Nîmes dans le sud de la France a été bouclée et évacuée ce samedi soir après que un ou des homme(s) armé(s) ai(en)t été signalé(s) dans la gare, annonce le Midi Libre.

Selon des témoins, un à trois hommes armés étaient recherchés par la police qui disait mener une opération de "lever de doute". Cette opération s'est terminée vers 22h45.La gare a rouvert au public peu après 23h.

Après des tweets évoquant une fusillade, la préfecture du Gard a indiqué sur son compte Twitter: "absence de fusillade en gare de Nîmes, opération de vérification par rapport à un signalement suspect".

Plus tôt dans la soirée, des médias espagnols évoquaient des tirs, et des usagers de la SNCF s'affolaient sur les réseaux sociaux, dans la crainte d'un nouvel attentat.

Un homme en possession d'un pistolet d'alarme a été arrêté. 

Cette évacuation intervient alors que Nîmes a accueilli samedi le départ de la Vuelta, le tour d'Espagne auquel a assisté le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb. Un dispositif de sécurité massif était déployé dans la ville de Nîmes pour sécuriser l'événement sportif, après les attentats meurtriers survenus jeudi et vendredi en Catalogne.