Monde

La porte-parole du président américain Donald Trump a dénoncé jeudi une "violente attaque contre des journalistes innocents", après la fusillade dans une salle de rédaction d'un journal à Annapolis, dans le Maryland, qui a fait au moins cinq morts. Je "condamne fermement un acte diabolique d'une violence insensée à Annapolis", a écrit sur Twitter Sarah Sanders. "Une attaque violente contre des journalistes innocents faisant leur travail est une attaque contre tous les Américains", a-t-elle ajouté.

Le président Trump, qui critique régulièrement les médias et les journalistes, a lui aussi réagi à la fusillade sur Twitter.

"J'ai été informé de la fusillade au Capital Gazette d'Annapolis, dans le Maryland. Mes pensées et prières accompagnent les victimes et leurs familles. Merci aux premiers secours qui sont actuellement sur place", a-t-il tweeté.

En début d'après-midi, un homme aux motivations inconnues a ouvert le feu dans la salle de rédaction du journal Capital Gazette faisant au moins cinq morts. Selon la police, il s'agit d'un "homme adulte blanc" ayant utilisé un fusil, les autorités précisant que l'homme était actuellement interrogé.