Monde

Peter Navarro, conseiller économique du président américain Donald Trump réputé pour son intransigeance, a présenté ses excuses mardi pour avoir tenu des propos déplacés contre le Premier ministre canadien Justin Trudeau. 

"Laissez moi corriger une erreur que j'ai faite. (...) Le langage que j'ai utilisé était inapproprié", a-t-il admis lors d'une conférence organisé par le quotidien économique américain Wall Street Journal. 

Peter Navarro avait estimé qu'il fallait réserver "une place spéciale en enfer" pour le chef du gouvernement canadien après la tenue du sommet du G7.