Monde

Emmanuel Macron a confirmé samedi que les leaders du G7 réunis au Canada avaient "réussi à avoir une déclaration conjointe sur le commerce", saluant une "avancée" qui "néanmoins ne règle pas tout", comme Angela Merkel l'avait annoncé auparavant.

"Donc notre volonté c'est de continuer le travail dans les prochains mois", a dit le président français devant des journalistes à La Malbaie. Le texte sur le commerce devrait selon lui réaffirmer "notre attachement à l'Organisation mondiale du commerce" et la volonté "d'avoir une politique en matière de tarifs, de barrières commerciales qui consistent à diminuer celles-ci et aller de l'avant".

Angela Merkel a annoncé samedi que les dirigeants du G7 s'étaient mis d'accord sur une position commune sur le commerce, bien que des divergences persistent.

"Je pars du principe que nous aurons un texte commun sur le commerce", a annoncé la chancelière lors d'un point presse à La Malbaie. "Mais cela ne résout pas les problèmes dans le détail. Nous avons des conceptions différentes avec les Etats-Unis", a-t-elle ajouté, soulignant qu'elles ne seraient pas résolues par un communiqué.

Elle n'a pas donné de détails sur le contenu du communiqué final mais a déclaré qu'il y aurait bien une déclaration conjointe.

Ce texte, traditionnel point final de chaque sommet du G7, marquera en revanche l'exception américaine sur les questions environnementales et climatiques, sur un format "6+1", comme lors de précédentes réunions internationales avec les Etats-Unis.

Concernant la pollution plastique des océans, Mme Merkel a annoncé que les six dirigeants s'engageraient à recycler la totalité de leur plastique d'ici l'année 2030.