Monde

Une épidémie de choléra qui s'est déclarée dans le nord du pays a fait 220 morts ces derniers jours en Haïti

PORT-AU-PRINCEUne vingtaine de personnes souffrant de "diarrhée aïgue" ont été admises ces deux derniers jours dans un centre de traitement du choléra établi à Port-au-Prince par Médecins sans Frontière (MSF), a-t-on appris dimanche de sources concordantes.


Une épidémie de choléra qui s'est déclarée dans le nord du pays a fait 220 morts ces derniers jours en Haïti. Selon l'ONU, qui a confirmé dimanche cinq cas de choléra à Port-au-Prince, il n'y a pas de nouveau foyer d'épidémie dans la capitale, ces personnes arrivant de régions déjà touchées. Dans un rapport sur la situation de la maladie, MSF indique avoir "pris en charge plusieurs patients atteints de diarrhée aïgue" sans en préciser le nombre. Selon une source contactée par l'AFP, et qui a requis l'anonymat, une vingtaine de personnes ont été reçues dans le centre de l'ONG. "Nous travaillons en étroite collaboration avec les autorités haïtiennes pour mettre des structures en place afin de traiter les personnes infectées", peut-on lire dans le rapport de MSF. L'organisation a aussi établi un centre de traitement du choléra (CTC) dans le département de l'Artibonite, où le plus grand nombre de victimes a été enregistré jusqu'à maintenant. Samedi 89 personnes infectées ont été vues par des équipes de MSF dans ce centre d'une capacité de 20 lits. L'organisation s'apprête à installer un autre CTC en dehors de la ville de Saint-Marc, à 96 km au nord de Port-au-Prince, afin de décongestionner l'hôpital Saint-Nicolas où continuent d'affluer des centaines de malades.


© La Dernière Heure 2010