Monde

Halima a perdu Omar et Mohamed, ses deux fils âgés de 21 et 24 ans; deux terroristes présumés tués par la police lors de l'attentat de Cambrils.

Interrogée par LCI, la mère de famille a affirmé "ne pas comprendre ce qu'il s'est passé."

Selon elle, en effet, il n'était pas possible de suspecter la radicalisation de ses deux fils. "C'était des garçons tout à fait normaux. Ils m'aidaient, prenaient soin de moi (...) Ils avaient des emplois, ils ne volaient pas. Ils n'ont jamais eu de problème avec moi ou qui que ce soit d'autre"

Ils étaient même à son domicile le jour des attentats. "Les garçons étaient à la maison, ils jouaient, rigolaient. Ils étaient souriants et détendus. Jeudi, Omar a dormi jusqu'à une heure de l'après-midi puisqu'il s'était couché tard la veille. Il m'a dit qu'il n'allait pas déjeuner, qu'il sortait. Je l'ai appelé, il n'a pas répondu. Et c'est tout."