Monde

Il se tait sur son opinion à propos de la Turquie


BRUXELLES Le futur président permanent du Conseil européen, Herman Van Rompuy, a habilement écarté jeudi soir une question portant son opinion quant à une éventuelle adhésion de la Turquie à l'Union européenne, une question qui divise profondément les Vingt-sept. "Mon avis personnel est désormais soumis à la décision du Conseil. Ca n'a pas d'importance ce que je pense. (Mon travail) c'est de chercher un consensus sur les différents sujets", a-t-il renvoyé au journaliste qui le questionnait.

La presse britannique évoquait jeudi des propos tenus en... décembre 2004 par M. Van Rompuy lors d'une rencontre avec le Conseil de l'Europe au Parlement belge.
"La Turquie ne fait pas partie de l'Europe et ne ferait jamais partie de l'Europe", avait-il déclaré, selon des propos rapportés jeudi par le site spécialisé EuObserver.

Interrogé également sur l'opacité et les négociations secrètes qui ont entouré sa désignation, M. Van Rompuy a réfuté tout déficit démocratique dans son élection.
"J'ai été désigné sur base d'un traité qui a été approuvé démocratiquement par chacun des Etats membres. J'ai aussi été désigné par 27 chefs d'Etat et de gouvernement élus démocratiquement", a-t-il notamment fait valoir.

© La Dernière Heure 2009