Monde L'ancien ministre du Commerce était suspecté de génocide. Il a disparu depuis lundi matin...

BRUXELLES Hier, le parquet de Bruxelles a diffusé un communiqué s'inquiétant de la disparition de Juvénal Uwilingiyimana qui a quitté son domicile de la rue Moretus, à Anderlecht, lundi, très tôt en matinée (entre 5 et 6 h 30), et n'a plus été revu depuis. Le communiqué du parquet précise que le Rwandais, âgé de 54 ans, se trouve dans un état de santé qui nécessite des soins médicaux urgents. Juvénal mesure 1 m 70, est de corpulence normale et porte des lunettes. Un numéro de téléphone (gratuit) pour qui pourrait aider à le retrouver: le 0800/91.119.

Le communiqué ne précise pas que M. Uwilingiyimana, que l'on recherche depuis quatre jours parce que son état de santé n'est pas brillant, est l'ancien ministre rwandais du Commerce et de la Consommation, de l'époque Habyarimana.

On trouve encore sa signature, par exemple, au bas d'une loi de 1990 instaurant au Rwanda un nouveau contrôle des changes. Ce monsieur - arrivé en Belgique avant que les procédures judiciaires ne soient lancées - est très connu du Tribunal pénal international d'Arusha qui juge les grands génocidaires. Il existe d'ailleurs un très bel acte d'accusation à son nom.

Dans les milieux rwandais, on nous explique que Juvénal a la réputation d'avoir tourné sa veste, c.-à-d. d'avoir accepté de collaborer (contre ses anciens amis) avec les enquêteurs d'Arusha. Certains se demandent s'il ne faut pas chercher là l'origine de sa disparition. Et s'en inquiètent...

Juvénal Uwilingiyimana a également dirigé l'ORTPN et a été secrétaire préfectoral du MRND à Ginsenyi.

© La Dernière Heure 2005