Monde

L'ouragan Irma, repassé en catégorie 5, soit la catégorie plus élevée, a atteint Cuba vendredi soir vers 23h00 (samedi matin à 5h00 en Belgique), avec des rafales estimées à 260 km/h et une vitesse de déplacement de 20 km/h. 

Dans ce pays, plus d'un million de personnes ont été contraintes de quitter préventivement leur domicile, alors que des pluies diluviennes s'étaient abattues plusieurs heures avant l'arrivée de l'ouragan. Irma, qui a déjà fait au moins 19 morts durant son passage sur les Caraïbes depuis mercredi, a abordé Cuba par l'archipel de Camaguey. L'oeil du cyclone se trouvait alors à 190 km de la ville cubaine de Caibarien, et à environ 480 km au sud-est de Miami, en Floride (Etats-Unis), selon le Centre national américain des ouragans (NHC). L'alerte ouragan a été étendue dans l'Etat floridien, vers le nord aussi bien sur la côte est que la côte ouest, indique l'agence.

Après Cuba, Irma devrait en effet remonter vers la côte sud-est des Etats-Unis, frappant d'abord la Floride dimanche matin, puis la Géorgie et la Caroline du Sud. Les autorités ont appelé 5,6 millions de personnes à évacuer la Floride alors qu'approche l'ouragan Irma, repassé en catégorie 5, a annoncé la direction des opérations d'urgence

Cet ouragan a déjà laissé une traînée mortelle dans les Caraïbes, qui se retrouvent désormais menacées par un autre ouragan, Jose, potentiellement tout aussi dangereux.

Dans les zones touristiques de la côte nord de Cuba, plus de 10.000 touristes étrangers et plusieurs milliers de vacanciers cubains ont été transportés en lieu sûr vendredi, et la capitale La Havane était en état d'alerte.

L'archipel voisin des Bahamas, touché précédemment, n'a quant à lui pas subi de pertes humaines ni de dégâts importants, a-t-il été confirmé vendredi. Les autorités bahaméennes ont annoncé que les principaux édifices avaient résisté aux rafales de vent. Mais des lignes électriques et des arbres ont été arrachés et quelques toitures endommagées, tandis que des inondations ont été signalées sur l'île d'Acklins. Selon le météorologue Jeffrey Greene, interrogé par l'AFP, les îles bahaméennes ont échappé au pire mais ne sont "pas pour autant sorties d'affaire". La pluie et les vents vont se poursuivre sur une partie de l'archipel, selon lui.

Haïti s'est également réjoui de ne pas avoir été autant affectée que prévu par l'ouragan Irma. Le long de la route qui relie Cap-Haïtien à la frontière dominicaine, les sinistrés des inondations enragent toutefois contre cette voie qu'ils considèrent responsable de leur situation. D'un côté de la voie asphaltée, les maisons sont intactes et rien ne laisse suggérer que des pluies torrentielles se sont abattues pendant la nuit. De l'autre, les habitants vont et viennent dans leurs habitations envahies par certaines par un mètre d'eau, avec l'espoir de sauver ce qui pourrait encore l'être.

Selon Luckner, un habitant de 52 ans, "l'eau de pluie n'a plus de voies d'évacuation" depuis la construction de cette route réalisée entre 2006 et 2008. "Les petits ponts qu'ils ont prévus sont totalement insuffisants", assure-t-il. "Jamais on n'avait de tels dégâts à cause des cyclones avant la construction de la route", qui parcourt 70 km. Le chantier avait été financé à hauteur de 40,8 millions d'euros par l'Union européenne, comme part du soutien de l'UE à l'Etat haïtien dans l'amélioration de son réseau routier.

Interrogée par l'AFP sur l'infrastructure routière, la délégation de l'UE en Haïti a expliqué que "l'entretien des routes relève de l'Etat haïtien au travers du Fonds d'entretien routier, que l'UE appuie financièrement et techniquement mais dont les actions sont activées sur initiative du ministre haïtien".

Les 19 morts actuellement connus provoqués par Irma sont tombés dans les îles françaises de Saint-Martin et Saint-Barthélemy (10), dans les îles Vierges américaines (4), à Porto Rico (2), ainsi que dans la partie néerlandaise de Saint-Martin et une à Barbuda. Quelque 1,2 million de personnes ont déjà été affectées, un nombre qui pourrait grimper à 26 millions, selon la Croix-Rouge.