Monde Isabelle Adjani évoque à cœur ouvert son passé, ses attentes, ses déceptions et ce qui la rend heureuse. Et c’est passionnant

Isabelle Adjni de retour à Cannes, endroit qu’elle n’adore pas particulièrement ("Comme Marilyn Monroe, j’aurais aimé ne jamais y venir, mais c’est fait…"), c’est un événement. À l’interview, un moment de bonheur. La rencontre, qui devait durer 20 minutes pour évoquer Le Monde est à toi, la comédie de Romain Gavras dans laquelle elle incarne une mère possessive, dirigiste et très égoïste, s’est transformée en une discussion de 50 minutes sur sa vie, présente et passée, ses rêves, son ressenti. Le tout plantant son regard bleu perçant fixement droit dans vos yeux.

(...)